Planification du congé de l’hôpital

Les patients qui reçoivent un diagnostic de malnutrition (ÉGS B ou C) et dont l’état nutritionnel ne se rétablit pas complètement pendant l’hospitalisation doivent continuer de recevoir des soins après leur sortie de l’hôpital. Les équipes de soins de santé doivent s’efforcer d’adresser ces patients à une diététiste pour la poursuite des soins lorsque l’état nutritionnel n’est pas complètement rétabli. Les équipes de soins doivent informer les patients et les familles des principales ressources offertes dans la communauté qui peuvent favoriser l’accès à la nourriture (p. ex., programmes de repas) et des divers aspects de leur plan de soins nutritionnels afin de favoriser la récupération lorsque le patient est de retour chez lui.

Conseils pour la mise au point d’un processus de poursuite des soins nutritionnels à la suite du congé de l’hôpital  (expand +/-)

  • Travaillez en collaboration avec une équipe participant activement à la planification des congés (p. ex., responsable de la planification des congés, travailleur social, gestionnaire de cas de l’hôpital pour les soins à domicile, directrice des soins infirmiers, ergothérapeute, physiothérapeute).
  • Consultez des professionnels de la santé d’autres hôpitaux afin de savoir comment ils planifient les congés. Par exemple, les ergothérapeutes recommandent peut-être des services d’aide à l’épicerie ou d’autres services pouvant favoriser l’apport alimentaire chez le patient en convalescence.
  • Rencontrez des diététistes de cliniques externes, de cliniques de soins primaires ou de services de soins à domicile de votre ville ou de votre région afin de connaître les ressources offertes dans la communauté, de savoir de quelle façon les patients sont adressés à ces services à l’heure actuelle et de déterminer comment ce processus pourrait être amélioré.
  • Dressez la liste des services offerts dans votre communauté qui peuvent favoriser l’accès des patients à une alimentation adéquate, p. ex., programmes de repas (repas collectifs que le patient reçoit dans un lieu donné en dehors de chez lui; livraison de repas), aide à l’épicerie, livraison de l’épicerie et banques alimentaires. Révisez votre liste tous les ans afin de la garder à jour. Donnez également les coordonnées de ces programmes et de l’information sur les coûts.
  • Créez un dépliant d’information à l’intention des patients et des familles, portant sur les services offerts dans la communauté et contenant des recommandations générales visant à encourager une alimentation adéquate après la sortie de l’hôpital. Vous pourriez aussi y parler des signes et symptômes à surveiller, comme la perte de poids et le manque d’appétit.
  • En collaboration avec l’équipe de votre unité/hôpital, trouvez des solutions pour faire en sorte que les demandes de consultation de diététistes dans la communauté soient plus systématiques. Déterminez quelles améliorations pourraient être apportées aux communications (p. ex., note sur le tableau blanc demandant d’adresser le patient à une diététiste au congé de l’hôpital; score obtenu à l’ÉGS indiqué sur le tableau blanc du patient; autocollant dans le dossier indiquant le besoin d’adresser le patient à une diététiste au congé de l’hôpital)
  • Informez les médecins qui rédigent les rapports sommaires de congé d’y inscrire la malnutrition comme affection diagnostiquée et traitée à l’hôpital.
  • Demander aux programmeurs du dossier médical électronique d’utiliser les codes CIM (Classification internationale des maladies) pour les patients malnutris.

Outils

Documents d’information sur les services de repas et de soutien à l’alimentation

            Modèle

            Exemple

Formulaire de communication avec le médecin
Ce formulaire est envoyé aux médecins traitants travaillant dans la communauté afin de les informer de l’état nutritionnel de leurs patients lorsqu’une malnutrition a été diagnostiquée à l’hôpital.


Remerciements : Les idées et ressources présentées sur cette page ont été en partie fournies par les hôpitaux ayant participé au projet More-2-Eat.


© 2017 Canadian Malnutrition Task Force
^