Mise en œuvre du projet More-2-Eat

La malnutrition est courante chez les adultes hospitalisés. Une étude récente sur les soins nutritionnels dans les hôpitaux canadiens a montré que 1 patient sur 2 admis dans 18 hôpitaux universitaires et communautaires au pays était malnutri au moment de son admission. La malnutrition a des conséquences importantes sur la qualité de vie et le recours au système de soins de santé. Le projet de mise en œuvre More-2-Eat (M2E) vise l'amélioration de la culture de la nutrition dans les hôpitaux canadiens et le partage des apprentissages par la collaboration avec des organismes comme la Société canadienne de nutrition. Les meilleures pratiques proposées sont basées sur la nouvelle Démarche intégrée de soins nutritionnels en contexte de soins aigus (ou INPAC, de l'anglais Integrated Nutrition Pathway for Acute Care), mis au point avec consensus par des experts et des cliniciens canadiens.

Le projet M2E a pour objectif :

d'optimiser les soins nutritionnels dans les hôpitaux, et par le fait même, l'efficacité du système de soins de santé, en assurant la prévention, la détection et le traitement de la malnutrition et d'un apport alimentaire trop faible, favorisant ainsi le rétablissement, le fonctionnement et la qualité de vie des patients, en portant une attention particulière aux besoins des personnes âgées affaiblies.

Heather Keller, professeure à l'Université de Waterloo, est la chercheure principale associée à ce projet.

Pour plus de renseignements, visitez les sites suivants :

 

Associés de recherche du projet More-2-Eat

Deuxième rangée, de gauche à droite : Joseph Murphy, Heather Keller, Michelle Booth, Sheila Doering, Andrea Digweed, Lina Vescio, Chelsa Marcelle, Celia Laur

Première rangée, de gauche à droite : Shannon Cowan, Roseann Nasser, Renata Valaitis, Bridget Davidson, Stephanie Barnes

 


© 2017 Canadian Malnutrition Task Force
^